Page:Duplessis - Un monde inconnu, Tome 1, 1855.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
11
inconnu

— Comment, mort !… de qui parlez-vous donc ?

— Oh ! de rien du tout, d’un Anglais ou d’un Yankée[1] qui se débat depuis plusieurs jours contre la fièvre jaune.

— Cette maladie règne donc maintenant à Vera-Crux ?

— Certes, et dame, ça se comprend ! nous sommes en août, c’est la saison. Et puis, il y a de nombreuses années que la chaleur n’a été aussi forte, que cet été.

— Il meurt beaucoup de monde ?

— Ne m’en parlez pas !… il y a de quoi crever le cœur quand on songe que ce maudit vomito enlève, à l’aubergiste, le plus clair de ses bénéfices. Les voyageurs qui ne meurent pas se sauvent, et, dans

  1. Yankée, sobriquet donné aux Américains du Nord.