Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/303

Cette page a été validée par deux contributeurs.


à ce que je voudrais vous dire, monsieur le chevalier, c’est bien embarrassant… J’ai peur de vous humilier.

— Que cette crainte ne te retienne pas ! Voyons, parle !

— Vous m’ordonnez de parler, mon maître !

— Oui, je te l’ordonne.

— Eh bien, murmura Alain, en baissant les yeux, m’est avis que, depuis que vous êtes riche comme le roi lui-même,