Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/283

Cette page a été validée par deux contributeurs.


célèbres boucaniers de l’île de la Tortue ! Un garçon plein de mérite et de distinction, ma foi, et joli homme au possible ! Nativa en était folle !

— Je connais cette histoire, baron, répondit de Morvan, qui ne pût s’empêcher de pâlir, malgré ses efforts pour rester calme et paraître indifférent ; Nativa me l’a racontée elle-même.

— Vraiment !… Alors cet enfant est plus forte que je ne l’aurais cru. Ah ! c’est elle-même qui vous a fait cet aveu ?… Tiens ! mais cela dénote de sa part une hardiesse et une profondeur d’esprit