Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/273

Cette page a été validée par deux contributeurs.


aviez-vous a m’espionner ? Quels sont vos projets sur moi ?

— Mon cher Louis, répondit le boucanier, vous êtes le seul être que j’aime au monde… le seul lien qui me rattache encore à l’humanité !… Mon Dieu, ne vous impatientez donc pas ainsi ! un seul mot suffira pour vous expliquer la tendresse et le dévoûment sans bornes que je vous porte : j’ai été l’intime ami, le matelot, ainsi que cela se dit aux Îles, ou, si vous le préférez, le frère d’armes du comte de Morvan, votre père !…