Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/264

Cette page a été validée par deux contributeurs.


non seulement l’étonnement mais encore la stupéfaction véritable que la réponse de Mathurin dut causer à de Morvan.

— Vous vous êtes entretenu pendant une heure en particulier avec Sa Majesté Louis XIV, répéta le jeune gentilhomme en regardant à deux reprises son compagnon pour s’assurer quil n’était pas en proie à un accès de folie.

— Certes, dit Mathurin, mais que trouvez-vous donc de si extraordinaire à cela ? Nous avions, le roi et moi, une affaire à traiter ; il a bien fallu nous