Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/248

Cette page a été validée par deux contributeurs.


jesté pour prononcer devant le roi des paroles hasardées. Je suis prêt, je le répète, à nommer cet homme.

— Vous insistez, soit ! Quel est donc le nom de cet ambassadeur occulte ?

— Le señor Sandoval, comte de Monterey, grand d’Espagne de première classe et chevalier couvert.

Cette réponse, cela devait être, frappa l’imagination de Louis XIV d’une espèce de terreur superstitieuse.