Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/237

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Soit que la présence du roi stimulât le boucanier, soit qu’il eût attendu ce moment pour frapper un coup décisif, il entra dans des développements et dans des détails qu’il n’avait pas jugé à propos, sans doute, de communiquer au secrétaire d’État au département de la marine et des finances.

Plusieurs fois Louis XIV et madame de Maintenon échangèrent, à certains passages du discours de Legoff, un regard dans lequel la surprise se mêlait à dose égale à l’admiration.

Le fait est que les vues hardies, étran-