Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/223

Cette page a été validée par deux contributeurs.


qui l’occupent, les moindres affaires de son royaume. Je sais et je connais parfaitement les faits de la flibusterie. Puisque le hasard vous a mis en ma présence, j’aurai même à vous interroger tout à l’heure sur certains actes d’irréligion qui vous sont reprochés et dont je tirerai une éclatante justice s’ils me sont confirmés.

— Sire, s’écria Legoff, qui, avec une hardiesse sans antécédents dans les annales de la cour, interrompit Louis XIV, sire, les gens qui, comme nous, portent haut devant l’ennemi et avec fierté dans