Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/202

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Louis… murmura-t-elle à son oreille avec une voix d’une ineffable douceur, vous êtes un reflet de la puissance de Dieu sur la terre !… Votre patience peut être éprouvée, mais votre gloire ne périra jamais ! Les revers passagers qui vous atteignent vous sont envoyés par l’Éternel pour vous rappeler que vous êtes mortel ! Bientôt, mon cœur et ma raison me le disent, d’éclatants triomphes vous récompenseront de votre héroïque résignation !…

Le roi, qui plus que personne de son royaume était sensible à l’idée de se sa-