Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/196

Cette page a été validée par deux contributeurs.


d’être absorbés par l’influence qu’exercent sur eux leurs collègues : l’affaire de la succession est donc en bon train.

— Sire, dit la marquise en voyant le roi s’arrêter pour lui laisser le temps de placer, si elle jugeait à propos, une observation ou une objection, il y a encore un côté à envisager dans cette question des boucaniers, c’est de savoir si la maison d’Autriche n’essaye pas de tendre un piège à Votre Majesté.

Louis XIV réfléchit un instant, et ne