Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/184

Cette page a été validée par deux contributeurs.


toujours heureux de vous être agréable. Parlez !

— Sire, reprit Monterey, je crois pouvoir ajouter, sans trahir en rien les intérêts de mon pays, que l’acceptation, par Votre Majesté, du projet qui lui est proposé, influerait extrêmement sur les dispositions du roi, mon maître, dans le choix de son successeur ; qu’il est même probable que cela ferait peser la balance du côté de la France… Si je m’exprime avec autant de liberté devant Votre Majesté, c’est qu’en mon âme et conscience ; l’avénement de l’archiduc au trône