Page:Duplessis - Les Boucaniers (Montbars l'exterminateur), Tome IV, 1853.djvu/122

Cette page a été validée par deux contributeurs.


savourait en lui-même avec une ineffable jouissance.

— De quelle famille veut parler M. le comte ? demanda le premier valet de chambre du roi en affectant de ne pas comprendre.

— Parbleu ! de ma sœur et de mon beau-frère ! Le fait est que j’aurais peut-être dû m’exprimer d’une façon moins bourgeoise, mais que veux-tu, mon brave Bontemps, mon beau-frère est d’une telle mesquinerie avec moi, il lui