Page:Dumas les garibaldiens revolution de sicile 1861.djvu/363

Cette page a été validée par deux contributeurs.
344
LES GARIBALDIENS

assentiment, glissa silencieusement sur la mer et disparut dans l’obscurité.

Une demi-heure après, Cola-Cola était de retour.

— Eh bien ? lui demandâmes-nous d’une seule voix.

— Eh bien, il est écroué sous la prévention d’avoir voulu assassiner le ministre.

Avouez que c’est un curieux pays que celui où les gens qui conspirent font arrêter les mouchards qui les espionnent !


XXI

proscription de l’Emma


Port de Picciotta, 5 septembre,


Le 3 septembre au matin, le nonce du pape, un des principaux moteurs de la réaction, se présenta chez Liborio Romano, dont la démission n’était pas encore acceptée.

Il venait lui annoncer qu’il y avait de grands troubles dans le Bénévent et lui demander des soldats pour les réprimer.