Page:Dujardin - De Stéphane Mallarmé au prophète Ezéchiel, 1919.djvu/71

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


V


La Bible

Le poète annonce la restauration d’Israël, qu’il représente sous les espèces d’une résurrection ; il raconte qu’il est au milieu d’une vallée, laquelle est remplie d’ossements, d’ossements nombreux, d’ossements tout à fait secs [1]

Et Iahveh dit : Prophétise sur ces os, et dis-leur : Ossements desséchés, écoutez la parole de Iahveh.

Ainsi dit le seigneur Iahveh à ces os : Voici, je vais faire entrer l’esprit en vous et vous revivrez.

Et je vais mettre sur vous des muscles, et faire croître sur vous de

  1. Ezéchiel, XXXVII, 4-14.
    J’ai retouché, d’après le texte hébreu, une ancienne traduction ; les traductions courantes de la Bible ont le tort d’être toutes plus ou moins destinées à l’édification.
    Je rappelle — et j’avertis ceux qui l’ignoreraient — que « Iahveh a est le nom du dieu d’Israël ; partout où les traductions protestantes et Israélites portent « l’Éternel » et les traductions catholiques « le Seigneur », il faut dire « Iahveh » ; le dieu juif se nomme Iahveh, comme le dieu philistin se nomme Dagon, comme le dieu du Capitule se nomme Jupiter ; « Jéhovah » est une leçon à écarter.