Page:Dujardin - Antonia, 1899.djvu/87

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
69
ANTONIA

La douce Colette
Est en quête
De violettes et de pâquerettes ;

L’espiègle Jeanneton
Court après les papillons.
 
… Bel amoureux,
Beau ténébreux,
Hélas ! beau langoureux,
Ne vous attardez point dans les sentiers ombreux.
 
La colombe s’envole,
Bien fol
Qui voudrait arrêter son vol !

Un silence.



L’Amant
à part, à demi voix


Osez les espérances téméraires,
Ouvrez vos cœurs aux chœurs des plus hautes chimères,

Oubliez
Les lois du monde et haussez-vous en avant de l’humanité,

Vers l’absolu
Laissez monter vos désirs éperdus,
 
Vers les étoiles,
Âmes, tendez vos voiles !