Page:Dujardin - Antonia, 1899.djvu/76

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
58
LA LEGENDE D’ANTONIA

Et les huées
Des foules prostituées

Et le coup de lance
Et la désespérance,

Parce que vers les cieux
Tu as, homme, levé les yeux.


Le Chœur des Vierges Nocturnes apparaît au fond de la scène.



Le Chœur des Vierges Nocturnes

1er Groupe

Lorsque sur la primitive grève
Ève
Fut condamnée aux erreurs sans trêve,

Est-ce qu’un lointain salut
Ne fut pas promis à ce cœur éperdu ?



2e Groupe

Lorsque le sang de la victime
Coule sur la cîme
Dans l’horreur des nuits sublimes,

Est-ce que le martyr
N’entre pas en son plus glorieux désir ?