Page:Dujardin - Antonia, 1899.djvu/286

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
268
LA LÉGENDE D’ANTONIA


Gaspard

Les jeunes époux
Les bras noués aux cous
Des bien-aimées aux cœurs fous…


Balthazar

En de mélodiques arpèges,
Avec des fleurs de neige,
En immenses cortèges…

Strophe :

Melchior

Et les ancêtres,


Gaspard

Les maîtres,


Balthazar

Au point de disparaître…

Strophe :

Melchior

Les aïeux


Gaspard

Joyeux