Page:Dujardin - Antonia, 1899.djvu/245

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
227
LA FIN D’ANTONIA
Book important2.svg Les corrections sont expliquées en page de discussion

Exorcise l’humanité de son âme…
La mortelle
Frappe à la porte de la vie spirituelle.
… Mais la mystique enceinte
De l’ascétisme et de la magie sainte
Ne s’ouvre qu’à l’être où l’humanité est éteinte.
… Veillons ! et que dans le silence
Se confesse toute ma conscience.

Au fond de son souvenir, elle commence l’examen…

Aux tout premiers jours de ma course errante
J’ai vécu la vie lyrique de l’amante.
… Je suis née au sein des villes,
Et, comme mes yeux juvéniles
S’entr’ouvraient aux douceurs du matin,
Sur mon chemin
J’ai vu
L’élu ;
Et nous avons tenté cet absolu
D’être à deux
Et d’être dieux,
Tous les deux
D’être chacun pour nous des dieux.
J’ai suivi des sentiers de roses,
Je traversai les plus belles métempsycoses,
Je fus la fiancée et fus la femme,
Et nulle des joies qui dans l’univers clament
Et nulle des souffrances et nul de leurs dictames