Ouvrir le menu principal

Page:Du Bellay - Œuvres complètes, édition Séché, tome 3.djvu/138

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



D’UN VANNEUR DE BLED
AUX VENTS


A vous, trouppe legere
Qui d’aile passagere
Par le monde volez,
Et d’un sifflant murmure
L’ombrageuse verdure
Doucement esbranlez,

J’offre ces violettes,
Ces lis et ces fleurettes,
Et ces roses ici,
Ces vermeillettes roses,
Tout fraischement écloses
Et ces œillets aussi.

De vostre douce haleine
Eventez ceste plaine,
Eventez ce sejour :
Ce pendant que j’ahanne
A mon bled, que je vanne
A la chaleur du jour.

A CERES, A BACCHUS
ET A PALÈS


Cerès d'espics je couronne,
Ce pampre à Bacchus je donne,
Je donne à Palès la grande
Deux pots de laict pour offrande :
Afin que Cerès la blonde
Rende la plaine feconde,
Bacchus à la vigne rie,
Et Palès à la prairie.

SUR LE MESME SUJECT


De fleurs, d'espics, de pampre je couronne
Palès, Cerès, Bacchus : à fin qu'ici