Page:Driant, Histoire d’une famille de soldats 1, 1901.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


sacrifiait au goût qui se manifestait alors en France pour les phrases colorées et le langage emphatique.

Un soldat lui amenait son cheval.



Jean Tapin p046.png
Ordonnateur des guerres.

« Rompez le cercle », commanda-t-il.

Puis, sautant en selle, il appela :

« Capitaine Romain !

— Présent !

— Vous formez l’avant-garde. Prenez vos dispositions comme en pays ennemi. Vous allez filer devant ; nous vous laissons une demi-heure d’avance.