Page:Driant, Histoire d’une famille de soldats 1, 1901.djvu/325

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Pratzen ; mais je non suis pas sûr, rapport qu’ils ont par ici des noms à coucher dehors. Paraît aussi qu’il y avait dans ce village les deux empereurs Russes et des Autrichiens.


Jean Tapin p317.png
Je saute dessus et l’étourdit d’un coup de crosse.

« — Bon ! que j’pense, ça va être notre tour, Grimbalet, mon vieux ; gare à toi !

« Ça ne manque pas. Le général Morand il passe devant nous avec le 10e léger ; puis c’est le général