Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/274

Cette page a été validée par deux contributeurs.


priez M. le premier ministre de monter. Quant à vous, ma chère amie, nous vous rejoindrons tout à l’heure dans la salle à manger, car nous avons à traiter des affaires politiques.

Les manières du premier ministre étaient plus calmes, mais, à l’éclair de ses yeux et au tremblement de ses mains, je compris qu’il partageait l’agitation de son jeune collègue.

— Je vois bien que vous avez quelque chose à nous dire, monsieur Holmes.

— Les résultats sont négatifs jusqu’à présent, répondit mon ami, mais j’ai fait une enquête partout où le document pouvait se trouver et je suis sûr qu’il n’y a aucun danger à redouter.

— Cela ne suffit pas ! Il est impossible de vivre sur un tel volcan ! Il faut obtenir quelque chose de plus positif.

— J’ai grand espoir d’y arriver et c’est pourquoi je suis ici. Plus je pense à cette affaire et plus je suis convaincu que la lettre n’a jamais quitté la maison.

— Monsieur Holmes !

— Si elle avait été réellement volée, à l’heure actuelle, elle serait devenue publique.