Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/238

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Parce qu’il a été assassiné chez lui, la nuit dernière.

Mon ami m’avait si souvent étonné, au cours de ses aventures, que je ressentis comme une sorte de triomphe de l’avoir étonné à mon tour. Il me regarda, ahuri, et m’arracha le journal des mains. Voici le paragraphe que je lisais quand il s’était levé de sa chaise :

Assassinat à Westminster.

« Un crime mystérieux a été commis la nuit dernière, au n° 16 de Godolphin Street, un de ces vieux hôtels du xviiie siècle, qui se trouvent entre la Tamise et l’Abbaye, presque à l’angle du Palais du Parlement. Cette demeure élégante était habitée, depuis quelques années, par M. Eduardo Lucas, bien connu dans la société, tant à cause de ses charmes personnels que de sa réputation bien méritée de ténor amateur. M. Lucas était célibataire, âgé de trente-quatre ans. Il avait à son service une femme de charge d’un certain âge, Mrs. Pringle et un valet de chambre, le sieur Mitton. Celle-ci a l’habitude de se retirer de bonne heure dans