Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/236

Cette page a été validée par deux contributeurs.


en toute indépendance et souvent leurs relations avec les ambassades ne sont pas très chaudes.

Le premier ministre fit un signe d’approbation.

— Je pense que vous avez raison, monsieur Holmes. Il n’aurait certainement pas remis à une ambassade un document d’une telle valeur. Votre plan est excellent. En attendant, Hope, il nous est impossible de négliger toutes nos occupations à cause de ce malheur. Si nous apprenons de nouveaux détails, nous vous les ferons connaître, monsieur Holmes, de même que vous nous tiendrez, sans doute, au courant des résultats de votre enquête.

Les deux hommes d’État saluèrent et sortirent gravement de l’appartement.

Après leur départ, Holmes alluma sa pipe en silence et resta quelque temps absorbé dans ses pensées. J’avais ouvert le journal du matin, et j’étais plongé dans la lecture d’un crime sensationnel commis à Londres la nuit précédente, quand, tout à coup, mon ami laissa échapper une exclamation, se leva vivement et posa sa pipe sur la cheminée.