Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/234

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Alors vous ferez bien de vous y préparer !

— Voilà qui est dur à entendre, monsieur Holmes !

— Examinez froidement la situation. Il est impossible d’admettre que ce document ait été soustrait après onze heures et demie de la nuit dernière, car, si j’ai bien compris, M. Hope et sa femme n’ont pas quitté la chambre depuis cette heure-là jusqu’au moment où la disparition de la lettre a été constatée. Elle a donc été enlevée hier au soir, entre sept heures et demie et onze heures et demie, probablement plus près de sept heures et demie que de onze heures et demie, car celui qui s’en est emparé savait où elle se trouvait et voulait l’avoir le plus tôt possible entre les mains. Si un document de cette importance a été volé à cette heure-là, où est-il maintenant ? Le voleur, n’ayant aucun motif pour le garder par devers lui, a dû le remettre immédiatement à celui qui pouvait l’utiliser. Quelle chance avons-nous maintenant de le retrouver ou même de découvrir une piste ?… Nous ne pouvons plus rien.

Le premier ministre quitta le canapé.

— Ce que vous dites là est très logique, mon-