Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/221

Cette page a été validée par deux contributeurs.


VI

LA SECONDE TACHE


J’avais l’intention bien arrêtée que l’aventure de l’abbaye de Grange fût le dernier des exploits de M. Sherlock Holmes que je communiquerais au public. Ce n’est pas le défaut de matériaux qui m’avait dicté cette résolution, car je possède des notes relatives à plusieurs centaines d’affaires auxquelles je n’ai jamais fait allusion. Je ne craignais pas davantage de lasser l’intérêt de mes lecteurs en leur faisant connaître le caractère surprenant et les méthodes uniques de ce personnage si remarquable. Le véritable motif était que M. Holmes éprouvait une invincible répugnance à voir se continuer la publication de ses expériences. Tant qu’il exerçait sa profession, la renommée de ses succès pouvait avoir pour lui quelque