Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/186

Cette page a été validée par deux contributeurs.


elle va maintenant, messieurs, avec votre permission, rentrer dans sa chambre en compagnie de sa vieille Thérèse, afin de prendre le repos dont elle a tant besoin.

Avec la tendresse d’une mère, elle passa son bras sous la taille de la jeune femme et sortit de l’appartement.

— Cette gouvernante est avec elle depuis son enfance, dit Hopkins, et elle l’a accompagnée, il y a dix-huit mois, quand elle a quitté l’Australie pour venir en Angleterre. Elle s’appelle Thérèse Wright, et c’est chose rare d’avoir une domestique aussi dévouée. Venez maintenant par ici, monsieur Holmes, s’il vous plaît.

L’intérêt avait disparu du visage si expressif de Holmes, et je me rendis compte que la solution du mystère avait enlevé à ses yeux tout charme à cette affaire. Évidemment, il y aurait une arrestation à opérer, mais ces cambrioleurs vulgaires étaient indignes de lui et de son talent. Pourtant, l’état de la salle à manger de l’Abbaye de Grange ne manqua pas d’arrêter son attention et de réveiller son intérêt.

C’était une pièce haute et spacieuse, au pla-