Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/182

Cette page a été validée par deux contributeurs.


château. La partie centrale comprend les salles de réception, en arrière la cuisine et, au-dessus, notre appartement. Ma femme de chambre, Thérèse, couche seule au-dessus de moi. Aucun bruit ne peut parvenir dans les pièces habitées par les autres domestiques. Les voleurs devaient connaître cette particularité pour procéder ainsi qu’ils l’ont fait.

Sir Eustache s’était retiré à dix heures et demie. Les domestiques étaient couchés depuis longtemps ; seule une femme de chambre se trouvait debout, attendant dans sa chambre que je fisse appel à ses services. Je suis restée jusqu’après onze heures dans ce boudoir, absorbée dans la lecture d’un roman ; puis, avant de monter, j’ai fait le tour de la maison, pour m’assurer que tout était bien fermé. C’était là une de mes habitudes, car, ainsi que je vous l’ai déjà dit, il était impossible de se fier à sir Eustache. J’ai donc visité successivement la cuisine, l’office, le magasin d’armes, la salle de billard, le salon et enfin la salle à manger. En m’approchant de la porte-fenêtre couverte d’épais rideaux, je sentis un courant d’air et me rendis compte qu’elle était ouverte.