Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/129

Cette page a été validée par deux contributeurs.


IV

LE CHAMPION QUI MANQUE


Il nous arrivait souvent, à Baker Street, de recevoir des dépêches bizarres, mais je m’en rappelle surtout une qui nous parvint il y a sept ou huit ans par une triste matinée de février, et qui causa à M. Sherlock Holmes un quart d’heure de vive préoccupation.

Elle était ainsi conçue :

« Prière m’attendre. Malheur terrible, bras droit des trois quarts manque, présence indispensable demain. – Overton. »

— Le timbre de la poste est du bureau de Strand et elle a été expédiée à 10 heures 36, dit Holmes après l’avoir relue plusieurs fois. M. Overton était sans doute fort agité quand il l’a envoyée et cela explique son incohérence. Enfin, il arrivera au moment où j’aurai fini de