Page:Doyle - Sherlock Holmes triomphe.djvu/106

Cette page a été validée par deux contributeurs.


qui était à sa portée, l’en a frappé dans le but de lui faire lâcher prise. C’est ce coup qui a entraîné la mort. Le jeune homme est tombé, et elle s’est enfuie, emportant ou non l’objet qu’elle était venue chercher. Suzanne Tarlton est-elle ici ?

La jeune fille entra.

— Est-il possible que quelqu’un ait pu s’enfuir par cette porte après le cri que vous avez entendu ?

— Non, monsieur, c’est impossible. En descendant l’escalier, je l’aurais aperçu dans le corridor. D’ailleurs, si la porte avait été ouverte, j’aurais tout entendu.

— Voilà qui nous fixe sur la sortie de ce côté. Alors la dame a dû s’enfuir par où elle était venue. Cet autre corridor conduit, m’avez-vous dit, à la chambre du professeur ? Il n’y a pas d’autres sorties par là ?

— Non, monsieur.

— Nous allons donc voir le professeur… Tiens, Hopkins, voilà quelque chose de très important : le corridor du professeur est également recouvert d’une natte.

— Eh bien, monsieur ?