Page:Doyle - La Grande Ombre.djvu/45

Cette page a été validée par deux contributeurs.


du doigt toutes les fois qu’elle se servait de ce nom.

Après le souper, quand elle fut allée se coucher, ils ne purent parler d’autre chose que de son air et de son éducation.

— Tout de même, pour le dire en passant, fit mon père, elle n’a pas l’air d’avoir le cœur brisé par la mort de mon frère.

Alors, pour la première fois, je me souvins qu’elle n’avait pas dit un mot à ce sujet, depuis que nous nous étions revus.