Page:Doyle - La Grande Ombre.djvu/251

Cette page a été validée par deux contributeurs.


cet homme, dis-je, en posant la main sur l’épaule du pauvre Jim.

— Et mon sang sur lui ! dit-il. Ainsi, nous sommes quittes.

Il ouvrit alors son manteau et j’aperçus, avec horreur, un gros caillot noir de sang, qui sortait de son flanc.

— C’est ma treizième blessure, et ma dernière, dit-il, avec un sourire. On dit que le nombre treize porte malheur. Pourriez-vous me donner à boire, si vous disposez de quelques gouttes ?

Le major avait du brandy étendu d’eau.

De Lissac en but avidement.

Ses yeux se ranimèrent, et une petite tache rouge reparut à ses joues livides.

— C’est Jim qui a fait cela, dit-il. J’ai entendu quelqu’un m’appeler par mon nom, et aussitôt son fusil s’est posé sur ma tunique. Deux de mes hommes l’ont écharpé au moment même où il a fait feu. Bon, bon ! Edie valait bien cela. Vous serez à Paris dans moins d’un mois, Jock, et vous la verrez. Vous la trouverez au numéro 11 de la rue de Miromesnil, qui est près de la Madeleine.