Page:Doyle - La Grande Ombre.djvu/147

Cette page a été validée par deux contributeurs.


je pouvais souhaiter. Et le onzième jour arriva une patrouille de cavalerie légère. Alors tout alla bien.

Ce fut ainsi, par des causeries engagées accidentellement, et qui ne valent guère la peine d’être rapportées séparément, que la lumière se fit sur sa personne et son passé. Mais le jour devait venir où nous saurions tout, et je vais essayer de vous raconter comment cela se fit.

L’hiver avait été fort triste, mais dès le mois de mars se montrèrent les premiers indices du printemps, et pendant une semaine de la fin de ce mois, nous eûmes du soleil et des vents du Sud.

Le 7, Jim Horscroft allait revenir d’Edimbourg, car bien que la session se terminât le 1er, son examen devait lui prendre une semaine.

Edie et moi, nous nous promenions sur la plage, le 6, et je ne pouvais causer d’autre chose que de mon vieil ami, car, en somme, il était le seul ami de mon âge que j’eusse en ce temps-là.

Edie était très peu portée à causer, ce qui