Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/90

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


scrutateur. Savez-vous que vous émettez là une pensée fort curieuse, que j’approfondirai en rentrant chez moi.

Je m’attendais bien, je vous avoue, à apprendre de vous quelque chose. Je suis venu me mettre à votre école, Chestomazov, conclut Kolia d’une voix expansive.

— Et moi à la vôtre, répondit Alexey en lui serrant la main.

Kolia était fort satisfait de son interlocuteur ; il se trouvait frappé d’être avec lui sur le pied de l’égalité et de ce qu’il voulût bien lui parler comme à un « grand ».

— Je vais tout à l’heure vous montrer des tours, Chestomazov, quelque chose qui ressemble à une représentation théâtrale, fit Kolia avec un rire nerveux. C’est pour cela que je suis venu.

— Entrons d’abord chez le maître de la maison. Tout le monde laisse le par-