Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/88

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


dans quinze jours. Ce n’est pas loin comme vous voyez. Eh bien, Chestomazov, je veux vous avouer tout d’abord une faiblesse qui vous fera voir tout de suite quel est mon caractère : je n’aime pas qu’on me demande mon âge, je ne puis même le supporter… Et puis… on répand à mon sujet cette calomnie que j’ai joué la semaine dernière aux brigands avec ceux de la classe préparatoire. Pour avoir joué, c’est exact, mais avoir joué pour mon plaisir, c’est tout à fait une calomnie.

J’ai lieu de croire que ce bruit est arrivé jusqu’à vous. J’ai donc joué pour ces enfants, qui sans moi ne pouvaient rien trouver d’amusant. On aime bien chez nous répandre ces bêtises ; c’est la ville des commérages, je vous assure.

— Mais quand ç’aurait été pour votre plaisir, je ne vois pas où serait le mal.

— Oh ! pour moi… Vous ne vous met-