Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/86

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


miliante. Croyez, Krasotkine, qu’une telle bouffonnerie est parfois bien tragique. Tout ce qui lui reste aujourd’hui sur la terre s’est concentré en Ilioucha, et si Ilioucha meurt, il en perdra la raison ou bien se suicidera. J’en suis presque certain maintenant quand je l’examine de près.

— Je vous comprends, Chestomazov, je vois que vous connaissez l’âme humaine, ajouta Kolia avec un accent de conviction sincère.

— Et moi, en vous voyant avec le chien, j’ai pensé que c’était Joutchka que vous ameniez avec vous.

— Attendez, Chestomazov, peut-être trouverons-nous Joutchka, mais celui-là est Pérezvon. Je vais le faire entrer dans la chambre, et il distraira plus peut-être Ilioucha que son petit chien de race. Attendez, Chestomazov, vous allez voir quelque chose tout à l’heure.