Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/58

Cette page a été validée par deux contributeurs.


— Et il gesticulait comme si c’était elle et non lui qui eût engagé la conversation.

— Et qu’est-ce que j’ai à te raconter dimanche prochain ? C’est toi qui m’as cherchée et non pas moi, effronté que tu es, se mit à crier Maria. On devrait te fouetter ; voilà ce qu’il te faudrait. Tu es déjà bien connu pour venir insulter les gens. Voilà !

Les autres marchandes qui avaient leurs boutiques auprès de Maria se mirent à rire. À ce moment sortit de dessous les arcades des magasins de la ville un jeune homme qui avait l’air d’un commis, mais qui n’était pas de l’endroit. Il portait un long caftan bleu et une casquette. Son visage pâle était long et un peu grêlé et ses cheveux étaient bruns. Il avait l’air agité par quelque stupide émotion, et il menaça Kolia du poing.