Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/50

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


rades y ont été d’eux-mêmes, en compagnie de Chestomazov il est vrai, et cela n’avait rien d’extraordinaire. Il en est d’abord venu un, puis un autre. Son père en était très content. Il deviendra fou sûrement si Ilioucha meurt, et malheureusement cela arrivera. Il était bien joyeux de voir notre classe réconciliée avec son fils. Ilioucha t’a demandé aussi, mais sans dire autre chose. Il te demande et ne dit plus rien. Pour le père, il deviendra fou comme je te dis, ou bien il se pendra. Déjà il avait un peu l’air d’un fou. C’est un bien honnête homme après tout, et nous nous sommes trompés sur son compte. Tout cela est la faute du frère d’Alexey ; ce parricide l’a battu.

— Pour moi, c’est un problème que cet Alexey Chestomazov. J’aurais pu faire depuis longtemps sa connaissance, mais en certaine occasion j’aime bien