Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/31

Cette page a été validée par deux contributeurs.


les aimait et que personne n’avait le droit de lui demander compte de ses sentiments.

Les bambins l’aimaient donc à l’adoration.

Ce jour-là, pourtant, il pensait à toute autre chose qu’au jeu. J’ai dit qu’il avait une affaire personnelle de la plus grande importance, une affaire presque mystérieuse, et justement Agafia, à laquelle il eut pu confier les enfants, ne revenait pas du marché.

Plusieurs fois déjà, il avait traversé le vestibule, regardant à travers la porte les bambins assis devant le livre, comme il le leur avait commandé, et qui lui souriaient de toute leur bouche, espérant qu’il allait leur faire voir quelque chose de bien joli et bien amusant. Mais Kolia les regardait d’un air grave et n’entrait pas.

Onze heures sonnèrent.