Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/266

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


de côté, cherchant une place pour soutenir. Une fleur tomba sur la neige. Il se précipita pour la ramasser, comme si tout eût dépendu de cette fleur.

— Et le croûton de pain ? Le croûton de pain, on l’a oublié ! s’écria-t-il tout à coup plein d’une indicible frayeur.

Les gamins lui rappelèrent qu’il avait pris le pain et l’avait mis dans sa poche.

Il fouilla dans sa poche, en tira le pain, et, convaincu, se tranquillisa.

— C’est Ilioucha qui l’a dit, c’est Ilioucha qui l’a dit, s’excusa-t-il aussitôt auprès d’Alexey. — Une nuit, il était couché comme cela, et moi j’étais assis près de lui, et il m’ordonna : « Petit papa, quand on remplira de terre ma tombe, mets dessus un morceau de pain pour que les petits oiseaux viennent. Moi, je les entendrai, et je serai heureux de ne pas rester là tout seul. »