Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/253

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


pas prévenue. Elle va beaucoup s’inquiéter. Mais après le dîner, je vais revenir près de toi pour toute la journée, toute la soirée, et comme je vais te raconter des contes ! J’emmène Pérezvon, car il va autrement se mettre à hurler, et cela t’ennuiera. Au revoir !

Il passa dans le vestibule. Il n’avait pas voulu pleurer, mais là il ne pouvait plus se retenir.

C’est dans cet état qu’Alexey le retrouva.

— Kolia, il faut que vous teniez votre parole, sans quoi il sera très chagriné, lui dit-il d’une voix ferme.

— Je la tiendrai. Oh ! que je me maudis de n’être pas venu plus tôt, murmurait-il et sans plus cacher ses pleurs.

En ce moment accourut le capitaine refermant derrière lui la porte de la chambre. Son visage exprimait le plus