Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/24

Cette page a été validée par deux contributeurs.


pleura comme un enfant, et pendant tout un jour, la mère et le fils ne firent que s’embrasser et pleurer.

Mais le lendemain, Kolia s’éveilla « insensible » comme jadis, gardant seulement de cette scène un air plus modeste et un peu attendri, quelque chose de grave et de rêveur, ce qui ne l’empêcha pas, six semaines plus tard, de commettre une autre escapade et de se faire connaître de notre juge de paix. Cet incident, il est vrai, était d’un autre genre, et même tant soit peu ridicule, ce qui revient à dire qu’il n’en était pas l’auteur principal, mais seulement un simple acteur.

Mme Krasotkine tremblait toujours, et l’espoir de Dardanelov croissait en raison même de ces inquiétudes.

Tout cela n’échappait pas à Kolia qui méprisait beaucoup Dardanelov au sujet de ses sentiments.