Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/234

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Kolia en éclatant de rire, c’est plus que vrai. Bravo ! pour l’Allemand ! Mais M. Choucroutman n’a pas vu peut-être le bon côté. Qu’en pensez-vous ? La suffisance, je l’admets, c’est péché de jeunesse et qui se corrige s’il faut qu’il soit corrigé ; mais, d’un autre côté, il y a l’esprit d’indépendance, qui nous vient de l’enfance ; il y a la hardiesse de la pensée et de la conviction, bien différente de leur obséquiosité choucroutienne en face de l’autorité… Mais l’Allemand a bien parlé tout de même, Bravo ! pour l’Allemand ! Il faut pourtant étouffer les Allemands. Qu’ils soient forts en science cela va sans dire, et pourtant il faut les étouffer…

— Mais pourquoi les étouffer ? demanda Alexey avec un nouveau sourire.

— J’ai peut-être un peu forcé l’expression. Je suis parfois un véritable en-