Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/230

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Onéguine » ? Mais… est-ce que vous comprenez déjà cela ?

— Permettez ! Il me semble que vous me prenez pour le petit Smourov, fit Kolia d’un ton irrité. — Ne croyez pas d’ailleurs que je sois déjà un révolutionnaire aussi enragé. Je me trouve souvent en désaccord avec M. Nikitine. Si j’ai parlé de Tatiana, cela ne veut pas dire que je suis partisan de l’émancipation des femmes. J’accepte que la femme est un être inférieur et qui doit obéir. Que les femmes tricotent, a dit Napoléon, et je partage en cela l’opinion de ce pseudo-grand homme. Je pense aussi que quitter son pays pour s’enfuir en Amérique est une bêtise, je dirai même une bassesse. Pourquoi aller en Amérique quand nous pouvons servir l’humanité chez nous, et surtout maintenant quand nous avons ici une masse d’activité fructueuse. C’est ce que je répondis.