Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/211

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ment que Dardanelov m’a défendu, mais depuis ce temps Kolbasnikov est mauvais avec moi comme un âne rouge.

Ne sais-tu pas, Ilioucha, qu’il s’est marié avec mille roubles de dot, mais sa femme a un museau de premier ordre et de dernier degré. La troisième classe a même fait là-dessus une épigramme très drôle que je t’apporterai. De Dardanelov je ne veux rien dire ; c’est un homme instruit, un véritable érudit. Moi, j’aime ces gens-là, non parce que celui-là a pris ma défense…

— Tu l’as pourtant maté à propos de la fondation de Troie, interrompit Smourov, qui était décidément très fier de Krasotkine et qui s’était fort amusé de l’histoire de l’oie.

— Ah ! vraiment, vous l’avez maté, saisit au vol le capitaine, qui ne cherchait qu’à flatter Krasotkine. Nous