Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/181

Cette page a été validée par deux contributeurs.



XII


Lorsque Krasotkine ouvrit la porte et fit son entrée dans la chambre, le capitaine et les gamins entouraient le petit lit d’Ilioucha, examinant le jeune chien qu’on venait d’apporter et qui devait faire oublier à Ilioucha la disparition de Joutchka.

Ilioucha savait depuis trois jours qu’on allait lui donner un petit chien de race, et paraissait fort content de ce cadeau ; il y voyait une délicate attention ; mais au fond, et comme tout le monde pou-