Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/137

Cette page a été validée par deux contributeurs.


ma fille, Nina Nikolaievna. J’ai oublié de vous la présenter. C’est un ange de Dieu et en chair qui est venu chez nous, pauvres mortels… Pouvez-vous seulement comprendre cela ?

— Voyez-vous comme il tremble ; on dirait qu’il est pris d’épilepsie, murmura indignée Varvara Nicolaievna.

— Et celle-ci, qui frappe du pied et qui tout à l’heure me traitait de paillasse, c’est aussi un ange de Dieu en chair. Et elle avait raison de me traiter ainsi… Mais allons, maintenant, Alexey Fédorovitch, il faut en finir.

Et prenant Alexey par la main, il le conduisit jusque dans la rue.