Page:Dostoïevski - Les Précoces.djvu/109

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


gauche, lui eût pris le médium entre les dents. Il ne lâcha pas prise pendant près de dix secondes. Alexey poussa un cri de douleur en s’efforçant de dégager son doigt. Enfin le gamin le lâcha et revint se camper devant lui.

Le doigt d’Alexey était entamé profondément et jusqu’à l’os. Le sang avait jailli.

Le jeune homme prit son mouchoir et y enveloppa son doigt blessé, en le serrant fortement. Cette opération dura presque une minute pendant laquelle le gamin resta à la même place, attendant.

Enfin, Alexey jeta sur lui son doux regard.

— Allons, c’est bien, lui dit-il, vous voyez quel mal vous m’avez fait. Cela vous suffit, n’est-ce pas ? Dites-moi maintenant pourquoi vous m’en vouliez ?

Le gamin le regarda tout surpris.

— Bien que je ne vous connaisse pas