Page:Dostoïevski - Carnet d’un inconnu 1906.djvu/172

Cette page a été validée par deux contributeurs.



— Que dites-vous ? demandai-je, ne comprenant plus de quoi il pouvait s’agir.

— Vous m’avez promis de me raconter une anecdote au sujet d’un Jésuite...

Je courus vers la terrasse d’où je gagnai le jardin. La tête me tournait.