Page:Dollier de Casson - Histoire du Montréal, 1640-1672, 1871.djvu/76

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


un beau signe de croix, remerciant le Tout-puissant qui lui faisait une telle grâce par son serviteur, y ayant deux ans qu’elle n’avait pu faire autant de sa main droite qui était estropiée. Cela la mit en un si grand transport l’espace de huit jours, qu’à peine put-elle manger quelque chose tant elle était pâmée. Son action de grâce faite, elle remit son bras en écharpe afin que le portier ne s’aperçut de rien et que M. de Breton-Villiers fut le premier à apprendre la chose, ainsi elle s’en alla chez elle ou sa sœur arriva peu après ; elle voulait exprimer à sa sœur le bien qu’elle avait reçue et ne le pouvant par ses paroles à cause qu’elle était transie d’allégresse, elle se mit à agir de sa main droite et lui montra par ses actions qu’il n’y avait plus de mal. Sa sœur tout transportée de joie elle-même ne lui put repartir que des yeux dans l’abord, mais ayant repris ses esprits : « ma sœur, lui dit-elle, qu’est-ce que je vois, est-ce la sainte Epine qui a fait cette merveille ? » — « Non, lui répondit-elle, Dieu s’est servi du Cœur de feu Mr. Ollier. » — » Ah oui, répondit-elle, il le faut publier partout, je vais le dire aux Carmes déchaussés, et dans tels et tels endroits. » — « Non, ma sœur, répondit Mlle. Mance, ne le faites pas, messieurs du séminaire n’en savent rien encore, il faut du moins qu’ils le sachent les premiers, après leur récréation nous irons le leur apprendre. » Cela dit, ils se mirent à table à cause que l’heure en était venue et non pas pour manger, car il ne leur fut pas possible. Sur les deux heures, elles allèrent au Séminaire où une partie des Messieurs étaient retournés à l’église, mais comme Mr. de Breton-Villiers était à la maison, elle le demanda et lui dit aussitôt qu’elle l’aperçut en état de l’entendre facilement : « Mons., en lui montrant sa main, voilà les effets de Mr. Ollier. » Mr. de Breton-Villiers lui repartit : « Voyant votre confiance de ce matin, je croyais bien que vous seriez exaucée. » Après, il fit appeler ce qui était resté d’ecclésiastiques au séminaire afin d’aller les uns avec les autres remercier Dieu à la même chapelle où s’était fait le miracle. L’action de grâce faite, Mr. de Breton-Villiers demanda Mlle. Mance si sa main droite de laquelle elle avait été guérie était assez forte pour écrire la vérité du fait qui s’était passé, elle lui ayant répondu que oui, on lui donna incontinent du papier et elle satisfit à ce qu’on souhaitait. Que si l’écriture a quelques défauts, il faut accuser l’extrême joie dont elle était émue et non pas les infirmités du bras et de la main : le jour suivant, Messieurs les associés du Montréal s’assemblèrent et firent raconter toute cette histoire à cette bonne demoiselle pendant quoi ils remercièrent Dieu de tout leur cœur, qui faisait encore parleur ancien confrère de telles grâces à cette Isle en remettant Mlle. Mance en état d’y rendre encore plusieurs services ; après cette assemblée, MMlleMlle. Mance